Noël et nostalgie

« Noël ce n’est plus comme avant »! C’est une phrase qu’on entend souvent. Les personnes qui la prononcent ont généralement plus de 30 ans. Il y a bien longtemps qu’on ne croit plus au Père Noël. La magie s’est dissipée avec les années. Les cadeaux, quoi que toujours appréciés (ou presque), n’ont plus la même importance. Après tout, je peux m’acheter ce que je veux avec mes sous. Les rencontres familiales sont de plus en plus rares et de plus en plus compliquées. Même les cannes de bonbons ne goûtent plus aussi bon! Maintenant, à l’approche des Fêtes, une douce nostalgie m’envahie.

Noël

Quand j’étais enfant, le gros fun avait lieu au réveillon de Noël. C’est souvent à ce moment que toute la famille était présente. Je chantais à la messe de Noël des enfants, vous savez celle qui a lieu à 19:00. Le réveillon avait lieu un petit peu plus tard. La visite arrivait à la maison, on mettait les bottes dans le bain et les manteaux sur le lit des parents. On allait toucher le manteau de fourrure de ma tante car ça nous impressionnait. Tout le monde était sur son 36. On mangeait des petites pizzas, une recette « secrète » de ma mère et des saucisses à cocktail enrobées de bacon. Plus tard dans la soirée, les parents nous appelaient pour nous prévenir de l’arrivée du Père Noël. On le voyait approcher de la maison par la fenêtre. On savait qu’il venait chez nous. Je ne peux pas vous dire à quel point on étaient excités. Ça ne se décrit pas une joie comme celle-là. Une fois installé confortablement, le Père Noël nous donnait nos cadeaux. Il manquait un de nos oncles dans la pièce? Who cares? Je dois dire qu’on ne remarquait pas ce genre de détail insignifiant… Nous on avait le Père Noël dans notre salon.

Le 25 décembre, il y avait le souper de Noël. On avait vu la famille la veille mais ce n’est pas grave, on était tous contents de se revoir pour manger encore plus de bonnes choses, parler et jouer.

Entre Noël et le Jour de l’An c’était toujours spécial. On mangeait des restants, souvent on mangeait même du dessert au petit déjeuner, on allait jouer dehors, on jouait à des jeux de sociétés. On se prélassait en pyjama plus longtemps qu’à l’habitude. On n’était pas stressés. On vivait le moment présent avec notre famille. On n’était pas en train de regarder notre fils d’actualité sur Facebook ou en train d’essayer de faire des photos parfaites pour notre compte Instagram. Il n’y avait pas Internet dans ce temps-là. Une petite partie de moi a envie de dire « c’était le bon vieux temps ».

Nouvel An

La famille se réunissait le 31 décembre. On mangeait encore les petites pizzas secrètes de ma mère et les saucisses à cocktail dans le bacon. C’était pas l’originalité qui étouffait ma famille. Mais pourquoi changer une formule gagnante? Au Québec, le Nouvel An est synonyme de « bye bye ». Je crois que je connais par cœur les bye bye allant de 1987 à 1992. Je les enregistrais à chaque année avec notre VHS et je les écoutais en boucle. Alors, le clou de la soirée était bien entendu le bye bye. Je ne comprenais pas toutes les blagues, mais je riais quand même.

Le 1er janvier toute la famille se réunissait chez ma grand-mère. Elle nous servait son délicieux potage de légumes suivi d’une assiette bien remplie de dinde, de purée de pommes de terre et de gelée d’atoca (canneberge). Après le repas tout le monde se rassemblait dans le salon pour regarder le bye bye. On l’avait vue la veille? Ouin pis! C’était toujours aussi drôle.

Maintenant, la période des Fêtes semble bien différente. On prend en photo notre chocolat chaud car c’est donc ben important que notre communauté Instagram sache qu’on en a bu un. Pis on veut des likes aussi t’sais! On cherche des idées déco sur Pinterest mais on réalise assez rapidement qu’on n’a pas le budget pour s’offrir un tel décor de Noël. On se met beaucoup de pression pour épater notre famille mais aussi des gens que nous ne connaissons pas. Avec l’arrivée de Paul dans ma vie, j’ai envie de recréer la magie que j’ai connue lorsque j’étais enfant. J’ai envie de vivre pleinement ces moments en famille sans en faire des stories sur Instagram.

Êtes-vous nostalgiques des Noëls de votre enfance?

4 commentaires sur « Noël et nostalgie »

  1. J’ai sensiblement le même style de souvenirs… et je suis bien d’accord quand tu dis qu’on avait pas de réseaux ou Instagram à épater … parfois tout ça me fait peur, pourtant je suis la première à être accroc …
    En tout cas je te souhaite un joyeux noel en famille et de bien en profiter !
    Virginie

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s