Décoration des citrouilles

En ce long week-end de l’Action de grâce, j’ai décidé de préparer quelques citrouilles pour Halloween. Alors avant de vous les montrer et vous expliquer comment je les ai fait, laisse moi te dire que je n’ai aucun talent en peinture. (Tu les vois venir les mochetés?)

Thématique

Si tu me follow sur Instagram, tu sais que mon garçon est un fan inconditionnel de Baby Shark do do do do do do (ça me fait plaisir pour le vers d’oreille). Il y a 3 semaines, nous avons fait 7 magasins différents afin de lui trouver le costume de Baby Shark tant désiré. Alors, est-ce que tu es surprise d’apprendre que j’ai fait une citrouille Baby Shark?

Matériel

  • Citrouille ;
  • Peinture acryliques (j’ai essayé la gouache et ça été désastreux) ;
  • Pinceaux ;
  • Ruban cache (chose que je n’avais pas mais qui aurait été pratique pour faire une belle ligne droite).

Préparation

  • Peindre la moitié de la citrouille en blanc.
  • Peindre l’autre moitié en jaune (rose, bleu…).
  • Laisser sécher.
  • Appliquer une deuxième couche de peinture si nécessaire.
  • Si tu as une imprimante, tu peux imprimer un patron ici.
  • Sinon, prends un crayon plomb et trace les yeux et la bouche.
  • Peindre l’intérieur.

En plus des requins, mon garçon aime aussi beaucoup les films Toy Story. J’ai donc décidé de décorer une citrouille en Forky. Celle-ci est selon moi beaucoup plus simple à préparer.

Matériel

  • Une citrouille ;
  • De la peinture acrylique blanche ;
  • De l’argile rouge et bleue ;
  • Des cure-pipes rouges ;
  • Des googly eyes ;
  • De la colle.

Préparation

  • Appliquer deux couches de peinture blanche. Laisser sécher entre les couches.
  • Rouler l’argile rouge afin de faire son sourcil.
  • Rouler l’argile bleue pour faire sa bouche.
  • Faire les bras à l’aide des cure-pipes rouges.
  • Coller le tout sur la citrouille.

Mes petits bonheurs du mois de juillet

J’ai décidé de revenir sur le blog avec mes petits bonheurs du mois. C’est quelque chose que j’aimais bien faire à l’époque et c’est quelque chose dont j’ai besoin actuellement. L’été en pleine pandémie mondiale est quelque chose de difficile à vivre pour moi. Je suis toujours en télétravail et je n’en peux plus d’être toujours enfermée chez moi. Mais comme il faut toujours se concentrer sur le positif, c’est ce que je vais faire avec ce petit récapitulatif du mois de juillet 2020.

Plage du Lac St-Joseph

Pour bien commencé le mois de juillet, nous sommes allés passer l’après-midi à la plage du Lac St-Joseph. C’est un endroit magnifique à moins d’une heure de Québec.

Souper à l’Ophélia

Ce vendredi-là, je suis allée souper avec une amie sur la terrasse du restaurant Ophélia situé sur la Grande-Allée. J’avais vue cette amie environ 2 semaines avant le début du confinement et je m’ennuyais vraiment d’elle. Ce fût une merveilleuse soirée en bonne compagnie et avec de la bouffe trop délicieuse.

Parc des Moulins après la pluie

La pluie est tombée cette journée-là. Mais en soirée le temps c’était éclairci. Nous en avons donc profité pour aller nous promener au Parc des Moulins à Charlesbourg. La nature était magnifique. Nous avons vue des canards et beaucoup d’écureuil. Paul a eu beaucoup de plaisir à sauter dans les flaques d’eau.

Déjeuner au restaurant

Un de mes plaisirs dans la vie c’est d’aller déjeuner au restaurant. C’était la première fois que j’y allais depuis le déconfinement.

Journée à la piscine

Avec mon loulou, les journées à la piscine sont toujours un gros succès. Avec moi aussi d’ailleurs. J’adore jouer dans l’eau avec lui!

Comment c’est passé le mois de juillet de ton côté? Dit-moi tout dans les commentaires.

Se fixer des objectifs

J’ai passé beaucoup de temps à regarder la vie des autres et à être envieuse. Les réseaux sociaux, dont Instagram, sont des endroits parfaits pour ça. Mais je ne les blâmes pas. Les réseaux sociaux ne sont pas mauvais. Ce qui est mauvais, c’est l’utilisation qu’on en fait. Je ne m’éterniserai pas sur le sujet car ce n’est pas de ça dont j’ai envie de vous parler aujourd’hui.

À la fin de l’année 2019, j’ai décidé que je ne serais plus spectatrice de ma vie. J’ai passé la majeure partie de ma vie à vivre sans objectif et sans passion. Croyez-moi, une vie comme ça ce n’est ni intéressant, ni amusant, ni valorisant. En 2020, j’ai décidé que je reprenais le contrôle de ma vie. Je n’ai pas pris de résolution du nouvel an. Les résolutions du nouvel an ne durent généralement pas plus de quelques semaines avant de sombrer dans l’oubli. Ce que j’ai décidé de faire c’est de me fixer un nouvel objectif à chaque mois. Ces objectifs ne sont pas déterminés à l’avance. Je ne sais donc pas quels seront mes objectifs du mois de mars et avril par exemple.

Par contre, j’ai fait une réflexion en début d’année afin de trouver les trois objectifs principaux que je voulais atteindre cette année. Les objectifs qui auraient le plus grand impact positif sur ma vie si je les atteignais. Ces trois objectifs sont les suivants : trouver un nouvel emploi, améliorer ma condition physique et désencombrer mon appartement. C’est en gardant ces objectifs en tête que j’établis mes objectifs mensuels.

Au mois de janvier, mon objectif était de me trouver un nouvel emploi. Je n’étais pas heureuse dans l’emploi que j’occupais. J’aurais pu garder ce travail, ne pas faire de démarches pour trouver autre chose et continuer à me plaindre. C’est ce que j’aurais fait avant. Mais avec cette prise de contrôle de ma vie, j’ai décidé de faire parvenir mon CV aux endroits qui m’intéressaient. Je suis allée faire deux entrevues. La première pour un poste qui m’intéressait vraiment beaucoup dans un endroit que je trouvais très stimulant. La deuxième pour un poste qui m’intéressait un peu moins. Si vous me suivez sur Instagram ou sur Twitter, vous savez sans doute que j’ai obtenu l’emploi que je convoitais. Je débute la semaine prochaine.

Au mois de février, mon objectif est de m’entraîner à la maison. Je me suis inscrite au programme Barre Blend de Beachbody le weekend dernier. Ce programme est d’une durée de 7 semaines à raison de 5 entraînements par semaine. Je commence officiellement ce programme d’entraînement le 10 février. C’est un entraînement intense mais sans impact. C’est parfait pour mes genoux de vieille madame et aussi pour mes voisins du dessous qui n’apprécieraient pas que je saute comme une grenouille. Mon objectif principal n’est pas la perte de poids. Mais bon, je serais bien heureuse de voir des changements sur ma silhouette. Je commence à m’entraîner pour pouvoir jouer dehors avec mon coco cet été. C’est mon « why ». C’est ce que je dois garder en tête en permanence.

Je ne sais pas de quoi l’année 2020 sera faite. Il est trop tôt encore pour le savoir. Mais je sais que cette année sera synonyme de changements. Je sais que cette année c’est mon année!

I’m back

Je ne voulais pas revenir ici. J’avais laissé mon blog à l’abandon. J’en ai commencé un autre que j’ai aussi abandonné. C’est tout à fait moi ça, je me lance dans quelque chose pour ensuite abandonner. Mais depuis le début de l’année, j’ai cette petite voix en moi qui me dit de reprendre l’écriture. Ça me fait vibrer. Ça me fait sourire. Ça me rend heureuse. Alors, pourquoi me priver de ce petit plaisir?

Ce matin lorsque j’ai consulté mes courriels, j’ai réalisé que le paiement automatisé pour le renouvellement de domaine était passé via paypal. Pour commencer, j’étais un peu fâchée que cette dépense totalement imprévue se présente à moi. Comment est-ce que j’ai pu oublier de désactiver le paiement automatisé? 

Ensuite, j’ai vu cette situation comme un signe de l’univers. Oui rien que ça! C’était le petit coup de pied dans le derrière qu’il me fallait pour reprendre le blog. Est-ce que le blog deviendra tout d’un coup populaire grâce à une intervention divine? J’en doute fort. Mais ce blog me permettra de libérer ma créativité et assouvir mon besoin d’écrire.

Voilà, c’est pour ça que je suis de retour ici aujourd’hui. Je ne sais pas encore quelle direction le blog prendra. D’un autre côté, est-ce vraiment nécessaire d’en avoir une? Je n’ai aucune envie de me mettre de la pression. Je ne sais pas à quelle fréquence je vais publier des articles. Je vais surtout suivre mes envies du moment et mes inspirations.

S’il y a une chose que je souhaite pour le blog, c’est qu’il déborde de positivisme. Si mes écrits peuvent vous aider, vous inspirer ou vous faire sourire j’aurai réussi à accomplir quelque chose de bien.

On se revoit bientôt pour la suite.  

Prisonnière de ma routine

Ça fait plus d’un mois que je n’ai rien publié ici. Je n’ai pas de bonnes raisons. Je n’ai pas d’explication. Je pourrais vous dire que j’ai été trop occupée. Ça paraît bien et c’est valorisé dans notre société. Mais ce n’est pas vrai. Je pourrais vous dire que je n’étais pas inspirée. C’est quelques chose que tous les artistes vivent. Mais ce n’est pas vrai. Je pourrais trouver un million d’excuses bidons. Mais je n’en vois pas l’interêt.

La réalité n’est pas intéressante. C’est quelque chose que nous vivons toutes à un moment de notre vie. Je suis prisonnière de ma routine. Cette routine je ne l’aime pas. Mais cette routine j’ai peur de la changé. Ma routine est réconfortante, elle est confortable et elle est sécurisante. Pourtant, elle ne me correspond pas. Mais j’ai peur. Peur du changement. Peur de ce que ça pourrait m’enlever mais aussi peur de ce que ça pourrait m’apporter.

Si je créais une nouvelle routine qui serait mieux adaptée à mes besoins est-ce que les besoins des autres autour de moi seraient aussi bien comblés? Est-ce que cette nouvelle routine me permettrait de reconnecter avec la personne que je suis? Et si cette personne ne me plaisais pas? Est-ce que cette nouvelle routine me rendrait plus heureuse? Et si en fait j’avais peur du bonheur?

Pour l’instant, je réfléchi aux modifications que je pourrais apporter dans ma routine. Je sais déjà qu’est-ce que je souhaite y ajouter. Mais je ne sais pas encore comment procéder. Ça peut avoir l’air banal pour plusieurs personnes. Mais quand tu as un enfant que tu couches vers 19:30 et que tu te couches vers 21:15 tu n’as pas beaucoup de temps libre.

Dans ma routine quotidienne je souhaite y ajouter la lecture (je ne parle pas de P’tit Loup va à la plage), le « journaling », la méditation et l’exercice physique.

Dans ma routine hebdomadaire je souhaite ajouter du temps pour écrire, une sortie à l’extérieur et du temps pour faire du travail de développement personnel.

Vous êtes-vous déjà senti prisonnière de votre routine?

2019 | Nouvelle année

Bonne et heureuse année 2019! Je vous souhaite la santé, l’amour et l’abondance.

La nouvelle année est commencée depuis quelques jours déjà. J’aimerais vous dire que 2019 apportera un vent de changement dans ma vie mais ça ne sera probablement pas le cas. Cette année je ne me laisse pas entraîner par les résolutions du Nouvel An. Ces belles promesses faites à soi-même sont souvent oubliées quelques jours à peine après le début de la nouvelle année. C’est normal après tout. Nos vacances sont terminées et rapidement on reprend la routine quotidienne. C’est difficile de rester concentré sur ses résolutions quand tu dois aller travailler, t’occuper de ta marmaille (ou de tes chats/chiens/plantes vertes), faire le ménage, préparer à souper, passer du temps avec ton chum et essayer de ne pas trop t’oublier.

C’est pour ça que cette année je n’ai pas pris de résolutions. Par contre, j’ai choisi deux mots qui, je l’espère, reflèteront mon année 2019. Ces deux mots sont: amour et simplicité.

Amour

Est-ce qu’il y a juste moi qui a remarqué que le monde manque cruellement d’amour depuis quelques années? Je crois que les réseaux sociaux sont en partie responsables de cette triste réalité. Mais ça serait trop facile de tout mettre sur le dos des trolls qui s’en donnent à cœur joie sur Facebook ou des très nombreux rageux qui se retrouvent sur Twitter.

Avec les années, j’ai l’impression d’être devenue un robot qui est déconnecté de ses émotions (surtout les émotions positives) et qui agit principalement dans son propre intérêt. Je me suis brûlée les ailes dans mes relations précédentes et c’est les gens qui partagent ma vie maintenant qui en subissent le contre coup. Ce n’est pas normal et c’est totalement injuste pour eux.

Je souhaite donc que cette année 2019 soit parsemée d’amour. Je veux de l’amour de moi-même mais aussi et surtout de l’amour envers les autres. Je ne veux plus que cette colère et cette tristesse m’habite. Ça fait quelques années que j’habite dans l’ombre et il est grand temps pour moi de retourner vers la lumière.

« All you need is love ».

Simplicité

Je n’irai pas jusqu’à me tourner vers la simplicité volontaire. Mais je souhaite vivre plus simplement, plus lentement.

Mon temps des Fêtes, qui ne s’est pas déroulé comme prévu, m’a permis de réaliser que je ne veux plus de stress ni de pression inutile. Je ne veux pas passer ma vie à courir. Je ne veux pas être stressée parce que je veux impressionner les gens ou être « parfaite ».

Je veux être capable de recevoir des gens à souper et être capable de cuisiner calmement et joyeusement pour eux. La cuisson n’est pas parfaite? Il manque d’assaisonnements? Ce n’est pas grave. L’important c’est d’être avec des gens que j’aime.

Je veux me contenter de ce que je possède déjà. Je n’ai pas besoin d’une neuvième palette de maquillage. Je n’ai pas besoin d’avoir de nouveaux souliers. Je n’ai pas besoin d’avoir des accessoires cool pour faire des photos pour Instagram.

Quels sont les mots phares qui guideront votre année?

Portrait chinois

Je cherchais un article facile et rapide à écrire pour remonter en selle. C’est alors que je suis tombé sur le portrait chinois de Mademoiselle Cup Of Tea. C’est comme si l’univers avait compris mon message. Je vous présente donc mon portrait chinois.

• Si j’étais un animal, je serais un dauphin.

• Si j’étais une fleur, je serais une marguerite.

• Si j’étais un élément, je serais le feu.

• Si j’étais une saison, je serais l’automne.

• Si j’étais une planète, je serais Saturne.

• Si j’étais une pierre précieuse, je serais de le diamant.

• Si j’étais un pays, je serais le Canada.

• Si j’étais une pièce de la maison, je serais la salle à manger.

• Si j’étais une couleur, je serais le rose.

• Si j’étais un objet, je serais un réveil-matin.

• Si j’étais un film, je serais « Bridget Jones Diary ».

• Si j’étais un dessin animé, je serais « Finding Nemo».

• Si j’étais un plat, je serais une poutine.

• Si j’étais un dessert, je serais une bûche de Noël.

• Si j’étais un fruit, je serais une pomme.

• Si j’étais un vêtement, je serais un jeans.

• Si j’étais un produit de maquillage, je serais un mascara.

• Si j’étais une odeur, je serais l’odeur du sapin.

• Si j’étais une devise, je serais « Don’t worry be Happy » .

• Si j’étais un adverbe de temps, je serais aujourd’hui.

Egypt Station | Paul McCartney

Vendredi dernier je suis allée à la micro-brasserie La Korrigane pour assister au lancement de l’album Egypt Station de Paul McCartney. L’événement était organisé par Beatles Québec, le fan club québécois du Fab Four.

Je suis arrivée vers 17:30. Quelques fans étaient déjà là. Je me suis assise à la table que j’avais réservée. J’ai commandé une peinte de bière blonde. Mon chum est arrivé pas longtemps après moi. Il n’est pas un fan mais il souhaitait vivre cet événement avec moi. Nous avons commandé à manger. Un burger pour lui. Un demi-nachos pour moi. Je considère que j’ai un très bon appétit et le demi-nachos était parfait. Par contre, il était beaucoup trop piquant à mon goût.

Vers 18:00, l’animation a commencé. Des journalistes étaient présents pour filmer l’événement. Un des membres organisateur nous a expliqué le déroulement de la soirée. L’écoute du CD a débuté. Entre chaque chanson il y avait des commentaires de Paul McCartney. Malheureusement, à cause des gens qui parlaient et du son qui était trop fort, je ne saisissais pas un seul mot de ce qu’il disait. Tout au long de la soirée il y a eu des tirages pour gagner le CD. Je n’ai pas gagné. Mais j’ai tout de même passé une très agréable soirée.

Egypt Station

Samedi matin, après un petit déjeuner au restaurant, je suis allée chez Sunrise Records pour acheter le CD. J’ai donc pu en faire une meilleure écoute chez moi.

Je ne suis pas du tout une experte en musique et je ne prétends pas pouvoir faire une critique digne de ce nom. Tout ce que je peux vous dire c’est que dès la première écoute j’ai aimé le CD. C’est assez rare que je n’ait pas besoin d’une deuxième ou même d’une troisième écoute. Je ne suis absolument pas fan de la musique de McCartney post Beatles. Mais avec Egypt Station il a su me séduire. On retrouve l’influence des Beatles dans quelques pièces ce qui ne pouvait pas me déplaire. Sa voix, bien que vieillissante, est encore très belle.

Mes pièces préférées sont :

Fuh You

Come On To Me

Happy With You

I don’t Know

Do It Now

Mes petits bonheurs du mois d’août

Le moi d’août a été un mois doux et tranquille. Voici les petits moments de bonheur qui ont parsemé le mois qui vient de se terminer.

Manucure

Au début du mois d’août j’ai décidé de me gâter en allant me faire faire les ongles. J’ai toujours aimé avoir les ongles parfaitement manucurés. Mais depuis que je suis maman je néglige beaucoup mes ongles. Je n’avais pas le temps de me les faire à la maison. Alors maintenant je prends environ 1h30 par trois semaines pour aller me faire faire des ongles de rêve.

Fun en bouche

Au début du mois nous avons assistés à un mariage. J’avais fait garder Paul par ma mère afin de pouvoir profiter davantage de l’événement. Le lendemain matin mon chum et moi avons décidé d’aller prendre un délicieux petit déjeuner au Fun en bouche. Un déjeuner en amoureux ça faisait longtemps qu’on n’avait pas fait ça. Le fun en bouche un petit restaurant tout à fait charmant au coeur de Limoilou. La nourriture est d’une qualité exceptionnelle et le service est incroyable.

Tarot

Ce mois-ci je me suis procurée un tarot que je trouve juste magnifique. Il s’agit du Tarot du funambule. Lors de mon premier tirage je dois admettre que j’ai été très surprise par ce que me disais les cartes. C’était impossible que ça reflète mieux la réalité. C’était peut-être juste une coïncidence, peut-être pas.

Marché du Vieux-Port

Au mois d’août nous avons profité des récoltes pour aller acheter des produits frais. J’aime aller au marché du Vieux-Port depuis toujours. L’achat de fruits et de légumes est beaucoup plus agréable qu’à l’épicerie. De plus, c’est une façon pour moi d’acheter local et d’encourager les agriculteurs de la région sans passer par un intermédiaire.

5 façons de trouver l’inspiration

Aujourd’hui, j’avais envie d’écrire mais je n’avais pas réellement d’idée d’article. J’ai donc cherché des idées sur le Web. Si tu es bloggeuse toi aussi, tu sais certainement que des articles du genre «101 idées d’articles pour ton blog » existent. Il en existe même beaucoup. Ces articles sont supposés être là pour t’inspirer et t’aider dans la création de tes propres articles. As-tu déjà lu ce genre d’article à la recherche d’idées? Si oui, tu as sûrement constaté comme moi que les sujets proposés sont souvent redondants et rarement originaux. Je ne dis pas que ces sujets-là ne peuvent pas faire de très bons articles et intéresser beaucoup de gens. Peut-être que ces listes aident d’autres bloggeuses (je le souhaite sincèrement). Mais lorsque je suis à la recherche d’idée, je m’attends à trouver des trucs vraiment originaux, des trucs auxquels je n’aurais pas pensée moi-même. Finalement, je ne récupère jamais une de ses idées pour écrire un article. C’est toujours un peu une déception.

Ce n’est pas facile de toujours être inspirée, de toujours avoir une idée en tête. Les éclairs de génie arrivent parfois. Mais nous n’en sommes pas frappés à tous les jours. Bien souvent, je fini par me creuser la tête afin de trouver des idées d’articles. Mais je me suis aperçue que cette méthode n’était pas optimale et qu’elle était légèrement frustrante. J’ai donc cherché des moyens efficaces de trouver de l’inspiration. Aujourd’hui, je te présente ce qui fonctionne pour moi en espérant que ça puisse t’être utile.

Essayer quelque chose de nouveau

Nous vivons toutes plus ou moins dans une certaine routine. C’est tout à fait normal. Nous regardons les mêmes séries télé, nous cuisinons les même repas, nous consacrons nos temps libres aux mêmes passe-temps que nous aimons.

Essayer de nouvelles choses est une des méthodes les plus efficaces pour nous inspirer. Que ce soit de visiter un musée que nous ne connaissons pas, aller dans une bibliothèque différente, cuisiner un mets étranger ou découvrir un nouveau café dans notre cartier, ces nouvelles expériences sont une mine d’or pour nos sens. Si nous nous laissons imprégner par ces nouvelles sensations, l’inspiration se pointera le bout du nez. Que tu ais aimé ou pas ton expérience, tu auras quelque chose à raconter.

Lire

S’inspirer par des lectures ce n’est rien de révolutionnaire j’en conviens. Mais la lecture est quelque chose que j’avais délaissé au profit d’Internet et des réseaux sociaux. Grave erreur! Les livres sont une merveilleuse source d’inspiration. Dernièrement, j’ai pris l’habitude de retranscrire les passages qui me plaisent, qui me parlent. Je peux alors les relire à tout moment et me laisser inspirer par ces passages. De plus, quand on cherche une idée d’article à écrire, notre avis sur notre dernière lecture est toujours un choix gagnant qui intéresse beaucoup de gens.On peut s’inspirer également de l’actualité ou des autres blogs. Attention toutefois au plagiat.

Se déconnecter

Comme je le mentionnais dans cet article, nous vivons avec l’Internet au bout des doigts. Nous sommes une société ultra connectée. L’information circule rapidement. Tout va vite, parfois même trop vite. Se déconnecter d’Internet pour quelques heures, pour une journée ou encore pour une semaine, te permets de te concentrer sur ce qui est vraiment important. On sait que ce qui est vraiment important ce n’est pas le nombre de likes sur Instagram. Être déconnecté, c’est se donner l’occasion de s’ennuyer. C’est aussi se donner l’occasion de chercher des idées d’activités à faire. C’est se donner l’occasion d’être à l’écoute de soi et des autres. C’est se donner la possibilité de se laisser inspirer par ce qui se passe dans sa vie, sa vraie vie.

Écrire, écrire et encore écrire

Si tu joues d’un instrument de musique comment deviendras-tu bon? Comment vas-tu t’améliorer? En pratiquant, en répétant le même exercice encore et encore. C’est la même chose avec l’écriture. Plus tu écris, plus tu veux écrire. Plus tu écris, plus tu as de la facilité à écrire. Il m’arrive souvent de commencer un article, de le trouver mauvais, de l’effacer et d’en commencer un autre. Pourquoi? Parce que les premières lignes de mon article « mauvais » m’a inspiré pour un autre article. Parfois, je peux écrire 3-4 « mauvais » article avant de trouver l’inspiration. Mais ça arrive pratiquement à chaque fois.

Sortir de chez soi

Ce point rejoint un peu mon premier point. Par à la découverte de ton quartier ou de ta ville. Balade-toi dans les parcs et regarde autour de toi. Que vois-tu? Comment le décrirais-tu? Écoute les bruits qu’il y a. Qu’entends-tu? Comment te sens-tu face à ces bruits? Vas dans des endroits plus achalandé et observe les gens. Que font-ils? Comment sont-ils? Ont-ils l’air heureux, tristes, pressés, préoccupés? Observe la vie autour de toi, laisse toi imprégner par tes émotions. Laisse l’inspiration venir à toi.