Noël et nostalgie

« Noël ce n’est plus comme avant »! C’est une phrase qu’on entend souvent. Les personnes qui la prononcent ont généralement plus de 30 ans. Il y a bien longtemps qu’on ne croit plus au Père Noël. La magie s’est dissipée avec les années. Les cadeaux, quoi que toujours appréciés (ou presque), n’ont plus la même importance. Après tout, je peux m’acheter ce que je veux avec mes sous. Les rencontres familiales sont de plus en plus rares et de plus en plus compliquées. Même les cannes de bonbons ne goûtent plus aussi bon! Maintenant, à l’approche des Fêtes, une douce nostalgie m’envahie.

Noël

Quand j’étais enfant, le gros fun avait lieu au réveillon de Noël. C’est souvent à ce moment que toute la famille était présente. Je chantais à la messe de Noël des enfants, vous savez celle qui a lieu à 19:00. Le réveillon avait lieu un petit peu plus tard. La visite arrivait à la maison, on mettait les bottes dans le bain et les manteaux sur le lit des parents. On allait toucher le manteau de fourrure de ma tante car ça nous impressionnait. Tout le monde était sur son 36. On mangeait des petites pizzas, une recette « secrète » de ma mère et des saucisses à cocktail enrobées de bacon. Plus tard dans la soirée, les parents nous appelaient pour nous prévenir de l’arrivée du Père Noël. On le voyait approcher de la maison par la fenêtre. On savait qu’il venait chez nous. Je ne peux pas vous dire à quel point on étaient excités. Ça ne se décrit pas une joie comme celle-là. Une fois installé confortablement, le Père Noël nous donnait nos cadeaux. Il manquait un de nos oncles dans la pièce? Who cares? Je dois dire qu’on ne remarquait pas ce genre de détail insignifiant… Nous on avait le Père Noël dans notre salon.

Le 25 décembre, il y avait le souper de Noël. On avait vu la famille la veille mais ce n’est pas grave, on était tous contents de se revoir pour manger encore plus de bonnes choses, parler et jouer.

Entre Noël et le Jour de l’An c’était toujours spécial. On mangeait des restants, souvent on mangeait même du dessert au petit déjeuner, on allait jouer dehors, on jouait à des jeux de sociétés. On se prélassait en pyjama plus longtemps qu’à l’habitude. On n’était pas stressés. On vivait le moment présent avec notre famille. On n’était pas en train de regarder notre fils d’actualité sur Facebook ou en train d’essayer de faire des photos parfaites pour notre compte Instagram. Il n’y avait pas Internet dans ce temps-là. Une petite partie de moi a envie de dire « c’était le bon vieux temps ».

Nouvel An

La famille se réunissait le 31 décembre. On mangeait encore les petites pizzas secrètes de ma mère et les saucisses à cocktail dans le bacon. C’était pas l’originalité qui étouffait ma famille. Mais pourquoi changer une formule gagnante? Au Québec, le Nouvel An est synonyme de « bye bye ». Je crois que je connais par cœur les bye bye allant de 1987 à 1992. Je les enregistrais à chaque année avec notre VHS et je les écoutais en boucle. Alors, le clou de la soirée était bien entendu le bye bye. Je ne comprenais pas toutes les blagues, mais je riais quand même.

Le 1er janvier toute la famille se réunissait chez ma grand-mère. Elle nous servait son délicieux potage de légumes suivi d’une assiette bien remplie de dinde, de purée de pommes de terre et de gelée d’atoca (canneberge). Après le repas tout le monde se rassemblait dans le salon pour regarder le bye bye. On l’avait vue la veille? Ouin pis! C’était toujours aussi drôle.

Maintenant, la période des Fêtes semble bien différente. On prend en photo notre chocolat chaud car c’est donc ben important que notre communauté Instagram sache qu’on en a bu un. Pis on veut des likes aussi t’sais! On cherche des idées déco sur Pinterest mais on réalise assez rapidement qu’on n’a pas le budget pour s’offrir un tel décor de Noël. On se met beaucoup de pression pour épater notre famille mais aussi des gens que nous ne connaissons pas. Avec l’arrivée de Paul dans ma vie, j’ai envie de recréer la magie que j’ai connue lorsque j’étais enfant. J’ai envie de vivre pleinement ces moments en famille sans en faire des stories sur Instagram.

Êtes-vous nostalgiques des Noëls de votre enfance?

10 films de Noël à regarder en famille

La période des fêtes, Noël en particulier, est mon moment préféré de l’année. J’ai toujours été une grande fan de ces réjouissances qui se déroulent au début de l’hiver. J’aime bien entendu les décorations, la neige, les cadeaux et les réunions de famille. Mais ce qui me plais particulièrement pendant cette période c’est les soirées cocooning à manger du pop-corn et à regarder un film de Noël. Les films de Noël ont toujours ce petit quelque chose de magique qui réveille l’enfant qui sommeil en moi. Alors, à l’approche de la période des fêtes j’ai décidé de vous proposer mon top 10 des films de Noël à regarder en famille.

Home Alone

Dès sa sortie en 1992, Home Alone est devenu un classique de Noël. Comment ne pas apprécier les aventures de petit Kevin McCallister, 8 ans, qui est laissé seul malencontreusement à la maison pendant la période des fêtes? Kevin est enfin débarrassé de sa famille qu’il supporte difficilement quand celle-ci embarque dans un avion pour aller passer Noël à Paris. Il profite de la vie seul à la maison. Mais le soir du réveillon de Noël, deux cambrioleurs débarquent chez lui. Kevin devra se montrer ingénieux et déjouer les plans des méchants.

The Muppets Christmas Carol

Les Muppets donnent vie à ce classique de Noël écrit par Charles Dickens. C’est la veille de Noël, le vieil Ebenezer Scrooge qui est cupide et sans coeur reçoit la visite des fantômes de ses anciens associés. Ils lui annoncent qu’il sera visité cette nuit-là par trois esprits. Il reçoit tout d’abord la visite de l’esprit des Noëls passés, suivi de l’esprit du Noël présent et finalement l’esprit des Noëls futurs. Chacun des trois fantômes lui fait prendre conscience qu’il ne trouvera la paix qu’en se consacrant aux autres.

The Santa Clause

Scott Calvin, un père qui entretient des rapports difficiles avec son fils Charlie, vit une veille de Noël pour le moins inattendue. Après avoir glissé de son toit, le père Noël en personne le désigne pour le remplacer pour faire la distribution des cadeaux dans le monde entier. Bien qu’hésitant, Scott fini par monter dans le traîneau du Père Noël, enfile son costume et fait la distribution des cadeaux. Il se retrouve ensuite, avec son fils, dans l’atelier du Père Noël au pôle Nord. C’est alors que Bernard, un des lutins, lui annonce qu’il s’est officiellement engagé à exercer la profession de père Noël.

Le lendemain, Scott est convaincu que toute cette histoire n’était qu’un rêve. Mais la réalité le rattrape rapidement quand il prend plus de trente kilos en quelques jours, que ses cheveux blanchissent rapidement et qu’une grosse barbe blanche apparaisse sur son visage.

Elf

Buddy  est un être humain abandonné par ses parents lorsqu’il n’était qu’un bébé. Heureusement, il est trouvé par le Père Noël qui l’amène avec lui au Pôle Nord. Il est alors élevé par les lutins. Mais Buddy grandit jusqu’à ce qu’il atteigne la grandeur d’un homme adulte. Sa taille fini par poser problème aux lutins. Un jour, son père adoptif (Papa Elfe) lui révèle la vérité sur ses origines. Buddy décide donc de partir à la recherche des son père biologique à New York.

Fred Claus

Nick, mieux connu sous le nom de Père Noël, a un frère aîné nommé Fred. Ce dernier a toujours vécu à l’ombre de son célèbre frère et en a gardé une certaine rancune. Pourtant, un jour, Fred fait appel à son frère afin qu’il l’aide avec quelques problèmes dont un problème d’endettements. Nick, ayant bon coeur, décide de l’aider mais il lui impose une condition, il devra venir donner un coup de main pour la fabrication des jouets. Mais l’arrivée d’un expert en rendement au pôle Nord dont le seul objectif est de mettre un terme aux opérations du père Noël pourrait bien devenir problématique

The Grinch stole christmas

Le Grinch est un espèce de croque-mitaine aux poils verts vivant sur le mont Crumpit avec Max, son chien. Le Grinch, qui a été recueilli par deux vielles dames lorsqu’il était petit, a eu une enfance malheureuse. Ses camarades de classe se moquaient de lui à cause de sa différence. C’est pour cette raison, qu’à l’âge adulte, le Grinch est devenu un ermite grognon qui déteste Noël.

A Charlie Brown christmas

Tous les enfants sont heureux à l’approche de Noël. Mais Charlie Brown se questionne sur le véritable sens de Noël. Cette fête ne serait-elle pas devenue trop commerciale?

Shrek the halls

C’est bientôt Noël, Fiona, l’âne et leurs amis sont prêts à célébrer le gros bonhomme rouge. Ils s’attendent à ce que Shrek prépare une grande fête. Mais Shrek, comme tous les ogres, déteste la fête de Noël alors il n’a rien préparé.

Miracle on 34th street

Dorey Walker est le responsable des événements spéciaux dans un grand magasin de la 34e rue de New York. Il doit organiser la parade du Père Noël pour les fêtes. Mais le Père Noël qu’il avait embauché arrive complètement ivre. Dorey doit donc trouver rapidement un remplaçant. Il fini par engager un homme qui prétend être le vrai Père Noël.

Jingle all the way

Howard Langston a oublié d’acheter le cadeau de Noël de son fils. Ce dernier souhaite avoir un Turbo Man, le jouet en vogue. La veille de Noël, il tente l’impossible afin de trouver ce jouet qui a complètement disparu des tablettes des magasins. Malheureusement, il n’est pas le seul à chercher ce jouet introuvable.

J’espère que mon petit top 10 vous aura plu. Quel est le film de Noël que vous aimez regarder en famille?